Accueil du site > Associations > LES LABOS DE BABEL MONDE BRETAGNE - LABOURIOU BABEL BREIZH > Juillet Aout 2019 : MOUALAQATS d’ALGERIE SUR LES MURS DE LA MEDIATHEQUE à (...)

Juillet Aout 2019 : MOUALAQATS d’ALGERIE SUR LES MURS DE LA MEDIATHEQUE à PONTANEZEN

lundi 1er juillet 2019, par Labouriou Babel Breizh

Durant l’été, la médiathèque de Pontanézen aux couleurs de l’Algérie.

Dans le prolongement du festival « Carnets de Voyages d’ici et d’ailleurs » organisé par l’association ENKI , l’association Les labos de Babel Monde Bretagne présente un travail réalisé en partenariat avec des artistes algériens de Sidi Bel Abbes, Constantine ou qui travaillent en France.

Sur les murs extérieurs de la médiathèque Jo Fourn, sont présentés sur des fresques numérisées des textes de divers poètes algériens en arabe avec la traduction en français ( Kateb YACINE,Moufid ZAKARIA, l’émir ABDELKADER, Sidi BOUMEDIENNE, Dahmane El Harrachi, Malek HADDAD, Maïssa BEY, . . .).

Ces textes ont été illustrés par des artistes professionnels comme Abdelkader BELKHORISSAT, Mohamed Amine GHALMI, Youcef DEBBAB ou des artistes « en herbe » comme Dahou Bilal Kamel EDDINE, Salima CHERFI, Amira Amina BOUZAR . . .

L’exposition reste en place tout l’été et au mois de novembre la collection des moualaqats sera installée dans le hall du centre socioculturel Horizons- Léo Lagrange à l’occasion de la nouvelle édition de FESTISOL , le Festival des Solidarités.

Ahmed BENABDALLAH ,

Président de l’AAPRI (Association Algérienne pour les relations interculturelles)

et membre de l’Association Les Labos de Babel Monde Bretagne

C’est en 2003, qui avait été proclamée « année de l’Algérie en France » que le peintre Abdelkader BELKHORISAT avait été accueilli en création résidence à Pontanézen par les associations Peuple et Culture Finistère et l’AAPRI (Association Algérienne pour les relations interculturelles).

A cette occasion il avait créé une immense toile de 45 mètres carrés qui avait ensuite été installée sur la façade de l’hôtel de ville durant tout l’été.

Cette peinture illustrait un hommage à Kateb YACINE : « Le Monde est grand et nous sommes petits . . . ». Plusieurs dizaines d’enfants du quartier avaient alors participé à ce travail en apposant l’empreinte de leurs mains sur la toile.