Accueil du site > Associations > LES LABOS DE BABEL MONDE BRETAGNE - LABOURIOU BABEL BREIZH > INDIGO, BOGOLAN & KURUKANFUGA

INDIGO, BOGOLAN & KURUKANFUGA

vendredi 13 octobre 2017

CREATION D’UNE EXPOSITION

"Teintures végétales africaines et droits humains"

ou "bogolan indigo, et kurukanfuga"

JPEG - 27.6 ko
PNG - 1.2 Mo

ci-dessus : article un de la charte du Mande

"une vie vaut une vie"

en alphabet nko

Les basilans (dont l’indigo) et les bogolans sont des modes de teintures végétales traditionnelles des cotonnades en Afrique de l’Ouest, notamment au Mali et au Burkina Faso.

JPEG - 2.1 Mo
JPEG - 2.3 Mo

Depuis quelques années, dans le cadre des actions de solidarité internationale, nous avons développé un partenariat avec des associations du Mali et du Burkina Faso dans le but de produire des bannières artistiques pour de petites expositions (la dernière en date au café au coin d’la rue de Saint Malo : "Poésie sans passeport pour la fête de la Bretagne 2017" avec des bogolans créés à Bamako et illustrant des textes de Per Jakez Hélias, Angela Duval et Youenn Gwernig) ou des installations plus spectaculaires comme les bogolans multilingues constituant un totem contre le racisme.

JPEG - 2 Mo
JPEG - 671.6 ko
JPEG - 1.4 Mo

. . . ou des installations plus spectaculaires comme les bogolans multilingues constituant un totem contre le racisme.

JPEG - 79.3 ko
JPEG - 766.5 ko

Ces expositions sont légères et "voyagent" facilement en France (Paris, Marseille, Perpignan, Toulouse, . . .) et même à l’étranger (Tunis, Malte, Barcelone et Taragona en Catalogne, . . .)

JPEG - 2.7 Mo
JPEG - 2.7 Mo

Notre nouvelle création associera diverses associations et institutions ainsi que des artistes bretons, maliens et burkinabés avec une double articulation :

JPEG - 101 ko

1 - Valorisation des techniques de teintures traditionnelles africaines (basilans, indigos et bogolans) sur des cotonnades de bandes tissées manuellement et présentation des diverses plantes utilisées (coton, gala, indigo, n’glama-bouleau d’Afrique, raisin sauvage, karité, . . .)

JPEG - 9.6 ko
JPEG - 20.1 ko
JPEG - 193.9 ko

2 - Présentation du Kurukanfuga (la Charte déclarant les droits humains et abolissant l’esclavage dans l’Empire du Mandé) datant de 1236, soit quelques années avant la Magna Carta des Britanniques en 1297 et quelques siècles avant la déclaration des droits de l’Homme française de 1789.

JPEG - 393 ko
JPEG - 490.5 ko

INJONCTION AU MONDE

Toute vie est une vie

Bien qu’une vie existe

Avant une autre vie,

Une vie n’est pas plus ancienne

Ni plus digne

Qu’une autre vie.

Extrait de la Charte du Kurukanfuga (article un)

Les différents articles du Kurukanfuga seront illustrés sur différentes bannières en cotonnades.

JPEG - 493.1 ko

L’exposition des bannières et des panneaux créés en Afrique et en France sera d’abord installée dans les conservatoires botaniques de Brest et de Saponé dans un premier temps. Par la suite, elles seront disponibles pour être installée ailleurs en Bretagne, en France, en Catalogne mais aussi en Afrique : à Bamako, à Ouagadougou, à Koupela, . . .

Notre nouvelle proposition entre dans le cadre d’une part des liens qui viennent de se nouer entre le conservatoire botanique national de Brest et le musée et le conservatoire botanique de Saponé et d’autre part, dans le cadre du jumelage coopération établi depuis 1989 entre la Ville de Brest et la Commune de Saponé.

JPEG - 238.9 ko