Accueil du site > Associations > CCFD - Terre Solidaire : Comité Catholique contre la Faim et pour le (...) > Chronique Terre Solidaire

Chronique Terre Solidaire

lundi 11 novembre 2013, par CCFD - Terre Solidaire 29

E10 - 30 ans de finance solidaire au C.C.F.D-Terre Solidaire : Pour qui ? Pour quoi ?

Depuis lundi 4, et jusqu’au 11 novembre, se déroule la semaine de l’épargne solidaire. Véritable précurseur de l’épargne solidaire en France, le Comité Catholique contre la Faim et pour le développement – le C.C.F.D.-Terre Solidaire – lançait en 1983, avec des congrégations religieuses et le Groupe Crédit Coopératif, le premier Fonds Commun de Partage en Europe : « Faim et Développement ». C’était il y a 30 ans. Dans une synergie innovante, il créait parallèlement une filiale, la S.I.D.I. (Solidarité Internationale pour le Développement et l’Investissement), une société spécialisée dans l’appui financier et technique à des structures financières de proximité – les micro-crédits -, qui répondent aux besoins de financement de petits entrepreneurs des pays en développement, porteurs de projets économiquement viables mais exclus des circuits bancaires traditionnels.

La France compte aujourd’hui plus d’un million d’épargnants solidaires – contre 272 000 en 2006 – pour un encours de 4,7 milliards d’euros. En investissant dans l’économie réelle, l’épargne solidaire a permis de financer plus de 20 millions de petits entrepreneurs dans les pays en développement. Le C.C.F.D.-Terre Solidaire a été suivi, 12 ans après, par la constitution de l’Association Finansol, qui a mis au point en 1997 un label de certification d’épargne solidaire utilisé, par un grand nombre d’organismes financiers (banques, assurances, associations de financement…).

Le développement social et le développement économique sont ainsi portés de façon complémentaire par le C.C.F.D.-Terre Solidaire et la S.I.D.I. au profit des populations marginalisées par rapport à un financement classique. Le Fonds Commun de Partage Faim et Développement, porté par le Crédit Coopératif et sa filiale Ecofi Investissement « Faim et Développement » arrive parmi les premiers fonds de partage en terme d’encours. Il existe également une autre version : « Faim et Développement Agir C.C.F.D. », commercialisable par tous les réseaux bancaires en France. Les souscripteurs peuvent choisir de reverser au C.C.F.D.-Terre Solidaire 50 ou 75% des revenus annuels de ce placement.

Pour montrer l’utilité réelle sur le terrain de cette épargne solidaire, citons quelques exemples d’initiatives financées par la S.I.D.I. et le C.C.F.D.-Terre Solidaire. En Afrique du Sud, pays marqué par des inégalités criantes, TEMBEKA facilite l’accès au crédit pour les créateurs d’activités génératrices de revenus dans les townships. En Haïti, grâce aux 110 mutuelles de solidarité, promues par l’association FONHSUD, des communautés rurales du sud du pays peuvent mener des travaux de protection de l’environnement, comme le reboisement, de prévention sanitaire et développer des activités génératrices de revenus. Au Vietnam, l’action conjointe de la S.I.D.I. et du C.C.F.D.-Terre Solidaire permet l’équipement de petites unités de production de thé noir dans le nord du pays et l’obtention de la certification « bio » et « équitable ».

Que faire de notre épargne ? Quand on prête sa voiture ou sa maison, on ne le fait pas les yeux fermés, sans garantie de bon soin et de bon usage. Il doit en être de même pour notre argent. Le confier à sa banque, sans savoir ce qu’elle va en faire et à quels usages elle va l’utiliser ou l’investir, n’est pas très responsable ni moralement soutenable. On peut donc s’assurer auprès de son organisme bancaire ou d’assurance, que son argent servira à des activités sociales, d’environnement, ou de développement des populations défavorisées par le monde. Le C.C.F.D.-Terre Solidaire, souvent associé au Crédit Coopératif ou à d’autres organismes bancaire peut bénéficier de tout ou partie du produit de cette épargne, et, donc en faire profiter les associations de développement qu’il finance dans les pays du Sud et de l’Est. C’est la semaine pour y penser… et agir.

Jean-Michel Lastennet, Billet des 7/8 nov 2013. Les billets hebdomadaires de Jean-Michel Lastennet consacrés à la géopolitique du développement : solidarité avec les pays du Sud et de l’Est sont diffusés sur Radio Rivages, tous les jeudis à 18h25, rediffusion le vendredi suivant à 07h20. Durée 3 min