Accueil du site > Associations > Association Nantes à Brest Diégo Développement > Mission accomplie pour DIEGO DEVELOPPEMENT

Mission accomplie pour DIEGO DEVELOPPEMENT

samedi 18 novembre 2017, par Diégo Développement

Association Nantes à Brest Diego Développement

J’ai le plaisir de vous annoncer que pour notre association - la mission que nous nous étions fixée de parvenir à l’autonomie d’un dispositif de microcrédit à Diego-Suarez - est accomplie !

L’association va faire un tout dernier versement dans les tous premiers jours du mois de janvier 2018. Ce versement correspondra très exactement au solde disponible sur le compte bancaire de l’association au 31 décembre 2017.

Pour cette raison, l’Assemblée Générale Ordinaire de l’association que nous faisons habituellement au quatrième trimestre chaque année sera décalée à Janvier 2018.

Elle sera immédiatement suivie d’une Assemblée Générale Extraordinaire qui se prononcera sur la dissolution de l’association.

1- La fin du projet

Le projet est aujourd’hui achevé : il est devenu pérenne et demeurera en gestion exclusive du partenaire malgache l’IMF ODRD (Institution de microfinance de l’Organisation pour le Développement de la Région Diana).

L’IMF ODRD est certainement encore fragile dans sa gestion, le fonds de crédit n’est pas tout à fait suffisant pour faire face aux risques de non remboursement mais l’IMF ODRD fonctionne et est dirigée par un conseil d’administration sérieux et rigoureux.

L’IMF ODRD, nous l’avons créée avec notre partenaire malgache, à partir de l’ONG malgache ODRD dirigée par M Saïd MZE. Elle est aujourd’hui opérationnelle et dispose des moyens pour attribuer des microcrédits à environ 1000 personnes chaque année, ce qui correspond à 1000 auto-emplois dans le secteur informel qui sont soit créés soit sauvegardés grâce au microcrédit.

Et ce n’est pas rien !

Le personnel de L’IMF ODRD a reçu les formations nécessaires pour faire fonctionner le dispositif, la fin du cycle des formations ayant eu lieu avec la participation en septembre 2017 de la Présidente, Mme Brigitte RASOLOFON à un séminaire de deux semaines complètes à Nantes intitulé « le parcours de formation du Directeur d’Agence de Microfinance »

En ma qualité de Président de l’association, je suis fier de l’action que nous avons accomplie. Pour beaucoup de projets de solidarité internationale, le projet répond avant tout aux besoins de ses initiateurs et pas toujours à des besoins locaux qui sont souvent mal identifiés.

Les dons renforcent alors le paternalisme mais n’aident pas au véritable développement. Je crois que c’est là que se situe la différence du projet de Diego Développement, l’IMF ODRD qui a dès l’origine volontairement choisi de développer un projet local lequel i restera bien après la fin du versement de subventions.

L’association ne voulait surtout pas un projet d’assistance de plus mais un projet de développement.

2- Les microcrédits

L’association a mis en place le microcrédit début 2003 de manière prudente et progressive avec son partenaire sur place l’ODRD. Un changement d’échelle est intervenu en 2011.

Le sérieux de l’ODRD et le développement de nos activités ont amené la CSBF, organisme malgache officiel encadrant la microfinance, à reconnaître officiellement l’ODRD comme IMF (institution de microfinance).

De nouvelles méthodes plus professionnelles ont été introduites garantissant un taux correct de remboursement, des formations de qualité pour les bénéficiaires et une gestion rigoureuse de l’institution.

Notre ambition a été de donner le moyen chaque année à plus de 1000 personnes de faire un micro emprunt leur permettant de créer ou de développer une activité génératrice de revenus.

Le micro crédit est accordé sans aucun apport initial, sans garantie financière, sur simple détection de capacités potentielles.

Une fois le microcrédit remboursé, les fonds sont réinvestis sur un autre projet. Les dons ont servi à mettre en place une chaine de microcrédits de façon permettant à une succession de personnes d’emprunter tour à tour.

Le micro crédit stimule l’économie de proximité.

L’association soutient par le microcrédit la création à Diego-Suarez d’activités artisanales et commerciales de proximité génératrices de revenus.

L’IMF ODRD accompagne par des formations et une éducation financière chaque candidat à l’emprunt pour lui donner un maximum de chances de réussite.

Les remerciements

Je veux remercier tous ceux qui ont à un moment au un autre contribué au projet et ont permis de le rendre possible.

Je pense à tous nos adhérents et donateurs sans lesquels il n’y aurait pas eu ce projet.

Je pense aussi à tous ceux qui nous ont donné des conseils pendant les 14 ans du projet. Je pense aussi à ceux qui ont octroyés des subventions à l’association :

la Fondation RAJA, la Région Bretagne, Le Conseil Départemental du Finistère et la Ville de Brest.

Je veux aussi très particulièrement rendre hommage au Dr LE BRAS qui est à l’origine du projet.

Vous pourrez voir en lisant le texte ci-après que le Dr Le Bras a écrit en 2001 à quel point le projet de microcrédit qu’il a voulu répondait à une volonté très précise.

Ce texte est demeuré comme une feuille de route tout au long des 14 années du projet.

Texte de Jean-Yves LE BRAS lors de la création de l’association Nantes à Brest Diégo Développement en 2001.

"Nous avons le projet bien établi de développer notre Association pour des actions de pure solidarité.

Ces actions que nous finançons répondent aux conditions suivantes :

1 Elles concernent un groupe de personnes qui ne pourrait pas espérer s’épanouir à causes de carences financières majeures.

2 Elles réunissent les différents facteurs d’une efficacité durable. Exemple : développement économique localisé assorti d’une formation permettant un "décollage"

3 Elles constituent un projet bien individualisé, c’est à dire, concernant un groupe de personnes défini et limité. Exemple :, une coopérative, un schéma villageois de micro-économie, un commerce équitable dans une petite communauté.

4 Elles sont un projet signifiant pour nous. C’est à dire conforme à nos convictions politiques, éthiques et philosophiques :

 Sensibilité de solidarité bien marquée

 Respect de l’écologie

 Notre choix est celui de la création d’un dispositif pérenne.

 La solidarité n’est pas seulement morale, elle est la meilleure façon de servir notre intérêt à long terme, nous qui sommes favorisés.

 Notre système économique mondial n’est pas vraiment satisfaisant et il ne faut pas croire qu’il n’y a pas d’alternative. C’est, entre autre, par de multiples actions ponctuelles qu’on finira par en trouver un meilleur.

 L’action solidaire dans les pays matériellement pauvres (et parfois spirituellement très riches) ne consiste pas à vouloir plaquer sur eux nos propres systèmes, mais à se mettre à leur écoute et à s’adapter à leurs mentalités.

 Une action solidaire c’est comme un gros bulletin de vote. En soi, c’est peu de choses mais cela s’additionne et comparé aux déclarations de "café du commerce", c’est un passage à l’acte qu’il faut réussir."

http://www.ecole-de-la-microfinance.com

Nous contacter :

contact@ecole-de-la-microfinance.com

infos portfolio

Michel HAMON Président de l'association Nantes à Brest Diégo-Développement Michel HAMON Président de l'association Nantes à Brest Diégo-Développement Graceà un microcrédit, ils ont pu installer une véritable épicerie Il suffit d'un prêt pour acheter un lot de bananes pour générer un (...) Michel HAMON visite une marchande de vêtements bénéficiaire d'un (...) Un microcrédit cela se rembourse : ici des emprunterus viennent rembourser (...) Michel HAMON formation à la microfinance à la CCI de Diego-Suarez (...)