Accueil du site > Associations > Association Nantes à Brest Diégo Développement > Micro crédit pour un micro investissement

Micro crédit pour un micro investissement

mardi 18 janvier 2011, par Diégo Développement

L’association ANBDD « Association Nantes à Brest Diégo Développement » a permis la création à Diégo-Suarez (Madagascar) d’une petite agence de micro crédit. Localement c’est une ONG, notre partenaire l’ODRD ,(Organisation pour le développement de la Région de Diégo) qui gère cette agence. Le mécanisme est le suivant : le fonds de crédit a été intégralement constitué en Bretagne grâce aux dons des adhérents de l’association et à des subventions. Ce fonds de micro crédit est utilisé dans le cadre d’un cahier des charges très précis pour prêter à Diégo-Suarez de petites sommes à des personnes ayant le projet de créer une activité professionnelle qui sera génératrice de revenus.

Quels sont les projets que nous finançons par le microcrédit ? Dans un pays comme Madagascar seuls 3 % de la population a accès aux services bancaires. Il existe une immense méfiance par rapport au crédit, considéré comme dangereux, du fait des remboursements qui peuvent mettre la famille en péril en cas d’échec du projet professionnel financé. La crainte c’est aussi d’en être réduit à utiliser l’argent emprunté pour des besoins impératifs comme la santé ou la nourriture quotidienne.

Il est apparu impératif , de faire une action de formation avant d’octroyer le crédit afin d’en expliquer les mécanismes économiques de base.

Le recours au crédit s’envisage pour l’acquisition de l’outil professionnel en démarrant un investissement comme par exemple un minimum d’équipement de menuiserie ou une machine à coudre. Les personnes aidées ont le projet de pouvoir fabriquer des biens (vêtements, bijoux, nourriture pour animaux…) qui en se revendant sur le marché très local (le quartier) permettront de générer des bénéfices qui serviront à l’amélioration de l’habitat, à l’installation d’un branchement électrique, à la santé, à l’éducation des enfants ou tout simplement à la vie de tous les jours…

La formation aussi est l’un des objectifs de notre association car il permet de donner les connaissances indispensables pour aider quelqu’un à se transformer en micro-entrepreneur.

Il ne peut y avoir de développement sans cette phase de formation très pratique au savoir vendre, choisir un emplacement, calculer sa marge... Les candidats pour un premier crédit sont réunis 3 fois aux fins de formation. Pour la majorité des candidats à l’emprunt, au départ, la formation est vécue comme une contrainte du fait que beaucoup de personnes doivent faire une longue route pour venir assister à ces regroupements. » Pourtant si on interroge les mêmes personnes après l’obtention de leurs prêts, elles disent tous à quel point la formation conçue comme une initiation aux mécanismes économiques de base les a aidé et stimulé.

La première réunion est une phase d’observation. Le but de cette première présentation est de permettre aux candidats de se rencontrer, de parler de leurs projets de création d’un outil professionnel, de parler aussi des risques, de faire prendre conscience de la signification de la solidarité du groupe. En cas de défaillance de l’un des membres, la charge de remboursement repose sur les autres membres du groupe.

Quelques exemples d’utilisation de leur micro crédits par des groupes d’emprunteurs :

  • Vente de riz au détail sur le marché
  • Création d’un poulailler
  • épicerie
  • ventes de bananes
  • confection
  • ventes de vêtements
  • couture
  • atelier bois
  • ventes de tissus
  • fabrication de savates
  • coiffure
  • mokary
  • gargote

Le microcrédit peut aussi permettre de financer des stocks comme par exemple :  » Le stock de produits d’une épicerie de quartier.  » L’achat en gros d’une marchandise (riz) et la revente au détail. Il peut aussi permettre de démarrer une petite activité : par exemple un café ou un petit magasin de quartier.

L’animateur de l’ODRD met en confiance, fait la formation et répond aux questions.

Il y a en tout 3 journées de formation obligatoires avant d’obtenir le crédit. La première séance de formation a pour objet de présenter les différents projets et de le soumettre au regard du groupe : Les candidats sont réunis en groupe de 3 ou 4 personnes, se choisissent un nom de groupe et expliquent leur projet. Le but de cette séance est de susciter des questions, de donner des avis, de faire réfléchir à certains aspects, apprendre les meilleures pratiques, les trucs, et astuces. L’attention est aussi attirée sur les risques inhérents à l’activité choisie. Les effets de l’amélioration du revenu familial font tache d’huile  »L’animateur explique aussi ce qu’on peut faire ou ne pas faire avec l’argent du prêt : L’argent ne doit pas être confié à qui que ce soit même le conjoint ou les enfants L’argent du prêt est destiné à acquérir un bien professionnel qui génèrera des revenus futurs. Même en cas d’extrême urgence, il est impossible de prélever une part ou la totalité du prêt pour toute autre usage : même en cas de maladie même à l’occasion de l’organisation d’une cérémonie familiale

La périodicité prévue pour le remboursement est hebdomadaire. Cela implique qu’une personne du groupe d’emprunteur doit venir l’ODRD chaque semaine. Si on ne peut s’engager en ce sens, on ne peut emprunter. Des pénalisations sont prévues pour les retardataires.

La vitesse de diffusion est fonction du nombre de familles qui voient leurs revenus augmenter et le processus ne fonctionne vraiment que si les bénéficiaires de micro crédit sont suffisamment nombreux. C’est pourquoi nous limitons le périmètre géographique afin de densifier nos actions.

Le concept de société Nous avons constaté à Diégo que la structure sociale est infiniment individualiste et éclatée. La famille joue un grand rôle et des solidarités existent mais il n’est pas habituel d’entreprendre à plusieurs.

Dans la distribution de nos micros crédits nous imposons la constitution de groupes solidaires. Nous demandons qu’un groupe de 3 à 5 personnes se forme, que chacun soit solidaire du remboursement pour l’ensemble du groupe et de choisir un nom pour le groupe. C’est difficile pour beaucoup d’emprunteurs.

Dans les faits à l’évidence, surtout pour un premier prêt chaque bénéficiaire à son propre projet et le groupe n’est qu’une contrainte. Mais petit à petit nous espérons parvenir à des regroupements de prêts pour une même activité dans le cadre de la création d’une mini société.

Diégo Développement est une association à but non lucratif qui a pour objectif de lutter contre la pauvreté en créant des conditions de développement par le micro crédit et la scolarisation d’enfants.

Adhésion à l’association Nantes à Brest Diégo Développement http://www.diego-developpement.org

Contact : contact@diego-developpement.org

infos portfolio