Accueil du site > Associations > Association Nantes à Brest Diégo Développement > Le parrainage d’ enfants très pauvres ou orphelins

Le parrainage d’ enfants très pauvres ou orphelins

mercredi 15 décembre 2010, par Diégo Développement

1 Pas de développement économique sans école.

L’association "Diégo Développement", œuvre pour le développement économique. Mais comment pourrait-il y avoir de développement économique si les enfants ne vont pas à l’école ?

L’un des objectifs de développement pour le millénaire est que les enfants ont droit à bénéficier gratuitement d’un enseignement primaire de qualité.

Comment y parvenir quand des états n’ont pas la volonté politique ou les ressources financières pour répondre aux besoins d’éducation de la population ?

Lorsque l’enfant n’acquiert pas les compétences élémentaires permettant d’agir comme un membre responsable de la société, ce n’est pas seulement un enfant qui sera miséreux mais le corps social tout entier. Lutter contre la pauvreté, c’est aussi lutter pour que les personnes peu scolarisées participent davantage au développement de la société.

C’est pour une question de coût que les parents n’envoient pas leurs enfants à l’école. Les familles pauvres cherchent à satisfaire d’abord leurs besoins essentiels de nourriture et de logement. En général, même dans les familles les plus pauvres, on attache une grande importance à l’instruction car il y a une prise de conscience que l’enfant ne peut échapper à la misère que par la scolarisation.

C’est ici qu’interviennent les donateurs publics ou privés des pays riches. DIEGO DÉVELOPPEMENT accompagne ce mouvement et à pour objectif de prendre en charge les frais liés à la scolarisation d’enfants, habitants 4 quartiers de Diego-Suarez parmi les plus pauvres pendant les 10 années d’enseignement primaire et collège afin de les sortir de l’analphabétisme.

2 Nous intervenons en liaison avec l’ODRD.

L’ODRD a une expérience de plus de 14 ans dans la scolarisation d’enfants pauvres. Cette ONG malgache connait à la perfection les habitants des quartiers les plus pauvres de Diégo. L’ODRD est très professionnelle en ce sens que l’organisation sélectionne les enfants les plus pauvres, les suit tout au long de l’année avec des formateurs, s’occupe de leur santé.

L’ODRD prépare chaque année des budgets et les communique aux associations qui la financent. L’ODRD adresse plusieurs fois par an une communication sur les résultats obtenus par les enfants, les causes des éventuels échecs.

L’ODRD a pour objectifs à Diégo Suarez :

de lutter contre l’analphabétisme En finançant les cinq années d’école primaire nous nous efforçons de permettre à ces enfants de construire eux-mêmes leur propre avenir. de sensibiliser les familles à l’importance de l’éducation En sensibilisant les parents au fait qu’ils peuvent donner un avenir meilleur à leurs enfants en les sortant d’une vie tournée vers la survie. de promouvoir le développement social et économique des familles Chaque fois que possible nous associons nos deux actions de développement, le micro crédit pour la famille afin de générer un revenu d’activité professionnelle et la prise en charge de la scolarité de l’enfant.

3 Les ressources de l’ODRD proviennent des dons et subventions reçues L’ODRD ne dispose pratiquement d’aucune ressource autre que celles qui lui parviennent des associations qui lui font des dons. Par votre don régulier (budget annuel pour un enfant de 85 euros pour l’année scolaire 2010 / 2011), vous permettez à l’enfant de prendre le chemin de l’école pour qu’il puisse apprendre à lire, écrire et compter, pour qu’il débute sa vie d’adulte avec de réels atouts ; A réception de votre demande de soutien d’un enfant, vous recevrez une fiche contenant les informations sur l’enfant et sa famille et dans la mesure du possible une photo de l’écolier (e). vous obtiendrez des nouvelles de l’enfant et suivre ses progrès et difficultés accompagné de l’appréciation du chef de projet "scolarisation" (Simone de l’ODRD) sur le site web de DIEGO DEVELOPPEMENT 3 à 4 fois par an pendant toute la durée de la scolarité. Par votre comportement, vous pourrez aider les enfants à prendre conscience du monde, à s’ouvrir à autre chose que la misère quotidienne, par vos courriers, vos attentions, vos réactions aux bulletins scolaires. A Diégo, et ce n’est pas le cas dans tout Madagascar et en particulier dans les zones rurales du pays, c’est seulement la pauvreté qui est l’obstacle à la scolarisation.

4 Modalités d’intervention de L’ODRD :

4.1 L’ODRD prend en charge :

• les frais de scolarisation d’enfants pendant dix ans (ou plus s’il y a redoublement). Ces frais de scolarisation couvrent l’inscription payante à l’école publique mais aussi le matériel scolaire, cahiers, crayons éventuellement livre. • le regroupement des enfants une fois par semaine. Le but de ces regroupements est de faire se rencontrer les enfants qui fréquentent différentes écoles de la ville afin de développer leur curiosité par des visites comme les chantiers navals de Diego Suarez. • La nourriture des enfants une fois par semaine. Lors de chaque regroupement les enfants sont nourris ce qui leur permet au moins un bon repas par semaine que les familles n’assurent pas toujours. Le choix a été fait de les nourrir à l’école. En effet, la distribution de nourriture directement aux enfants ne permet pas de s’assurer que cette nourriture leur revient bien. . Les élèves qui sont scolarisés dans divers établissements publics de la ville sont réunis une fois par semaine, le samedi, à l’EPP Pasteur. C’est l’occasion de faire le point des difficultés et besoin de soutien scolaire avec les animateurs du projet.

4.2 La sélection des enfants Les élèves qui sont soutenus par DIEGO DEVELOPPEMENT sont sélectionnés par Simone, salariée de l’ODRD responsable du projet de scolarisation des enfants très pauvres. L’ODRD a voulu procéder elle-même au choix des enfants et ne pas déléguer ce rôle au chef de quartier et ce afin d’éviter toute influence ou favoritisme.

Recrutement des enfants du projet • Critères de sélection des enfants •  » Enfants défavorisés (orphelins, monoparentaux, famille nombreuse, confiés à autrui)  » Scolarisés en classe CP2 à CM1 ayant la moyenne supérieure ou égale à 12/20 au moment du recrutement  » Titulaires d’une copie d’acte de naissance  » Résidant dans les quartiers cibles (Lazaret, Morafeno, Scama, Tanambao)  » Acceptent d’étudier dans l’une des écoles partenaires (EPP Lazaret, EPP Morafeno, EPP Scama, EPP Avenue Pasteur)  » Enfants pris en charge ne dépassant pas 2 dans une famille  » Acceptent de suivre les cours de soutien tous les samedis après-midi (de 14h30 à 17h00)  » Les parents ou tuteurs engagés doivent honorer de leur présence l’AG ordinaire ou extraordinaire des parents convoqués par l’ODRD

• Procédures de sélection •  » Tout enfant satisfaisant aux critères ci-dessus pourra être sélectionné. La responsable du projet se rendra alors au domicile de l’enfant afin de juger des conditions de vie de celui-ci.  » Seuls les membres du Conseil d’Administration valident l’acceptation des dossiers

Prise en charge •  » Inscription par les parents ou tuteurs  » Les fournitures scolaires sont distribuées à chaque enfant à la rentrée  » Les frais d’inscription sont remboursés aux parents ou tuteurs sur présentation des reçus au Responsable du projet  » En cas de maladie, les parents ou tuteurs font le nécessaire et se font rembourser sur présentation des factures  » L’ODRD recrute 4 encadreurs pour assurer les cours de soutien  » Les enfants parrainés doivent assurer leur présence aux cours de soutien et aux activités parascolaires  » Le Responsable du projet assure le suivi des enfants à l’école et à domicile

Exclusion et substitution •  » Tout triplement entraîne l’exclusion  » Tout non respect de l’engagement entraîne l’exclusion  » A chaque exclusion correspond un nouveau recrutement

4.3 L’ODRD intervient tout au long de la scolarité de l’enfant

L’ODRD paye les frais de scolarisation et les fournitures scolaires.

Les fais de scolarisation varient selon les écoles : Ces coûts de scolarisation sont extrêmement significatif pour des revenus bien inférieurs à 1 € par jour. Par exemple • école de SCAMA 8000 ariarys • école de Morafina 12000 ariarys • Pour une inscription en école privée (ce que nous écartons sauf cas tout à fait exceptionnel) il faut compter 20000 ariarys de frais d’inscription majoré d’un écolage mensuel de 8000 ariarys. L’ODRD a doté les élèves d’un kit comprenant des cahiers, un sac à dos, une trousse, un crayon à papier, 3 crayons à bille (noir, vert et bleu) ainsi qu’une boite de crayons de couleurs. Pour les plus grands il a été ajouté une équerre et un compas.

Mais aussi : A Madagascar la malnutrition grave des enfants est particulièrement répandue puisqu’elle touche 50 % des enfants de moins de 5 ans. Les enfants sont mal nourris dans les familles et n’ont aucun accès ni aux soins ni à l’hygiène ni à un repas quotidien. Le samedi, c’est donc l’occasion de manger un vrai repas incluant un complément nutritionnel.

Le samedi, les regroupements des enfants permettent le développement des activités extrascolaires C’est la meilleure réponse au découragement de certains enfants qui sont en difficulté car souvent ils ne peuvent pas travailler à leur domicile. Les animateurs les motivent, leur mission étant de lutter contre les risques de redoublements puis d’abandon scolaire.

4.4 Aller au-delà du collège ?

L’achèvement du cursus scolaire garantit que les enfants ont acquis les connaissances de base, mais pour autant ils ne sont pas aptes à exercer une activité professionnelle et à s’intégrer dans la société. On s’aperçoit que de nombreux adultes qui ont bénéficié d’une scolarité complète ne savent plus ni lire ni écrire s’ils ne trouvent pas d’emploi..

Il faut donc s’interroger sur la prolongation de la scolarité par au moins une année de formation professionnelle afin d’avoir ainsi doté le jeune de la possibilité de gagner sa vie.

A l’issue de cette formation complémentaire, il serait alors possible d’utiliser l’agence de micro crédit pour apporter un équipement professionnel de type machine à coudre pour une jeune couturière.

Ce passage de l’école à l’intégration dans la vie d’adulte est extrêmement délicat à Diégo-Suarez. .

4.5 L’association réunit les parents

L’éducation s’appuie sur un travail fait aussi par les parents. Spontanément ces derniers apprécient mal le temps à consacrer à l’éducation de l’enfant et lui demande d’accomplir de nombreuses des tâches ménagères, aller chercher l’eau par exemple, ou d’aider des personnes malades de la famille.

Il faut donc sensibiliser les parents sur l’effort à fournir. Même si les parents sont analphabètes, il faut qu’ils fassent réciter les leçons à l’enfant scolarisé. Le but de ces réunions c’est de créer un cercle vertueux où les parents sensibilisés vont soutenir le travail scolaire de l’enfant.

5 Conclusion

Il ne peut y avoir de décollage économique si les enfants ne sont pas scolarisés.

L’ODRD s’est donné pour mission d’aider à la scolarisation des enfants les plus pauvres, des orphelins, de ceux qui ne pourraient pas, pour cause de carences financières majeures, aller à l’école. Cette scolarisation des enfants consiste concrètement pour l’ODRD à prendre l’engagement de soutenir un (une) enfant pendant toute la durée de la scolarité primaire et si possible sa scolarité au collège. Nous souhaitons que les donateurs s’engagent à financer la scolarisation sur 10 ans jusqu’à l’obtention du BEPC malgache.

Le parrainage d’un enfant revient à 105 € par an (en 2017).L’association délivre un reçu fiscal qui permet une réduction d’impôts de 66 % de cette somme.

Pour tous renseignements : http://www.ecole-de-la-microfinance.com/ contact@ecole-de-la-microfinance.com

infos portfolio

5 Messages de forum

  • Le parrainage d’ enfants très pauvres ou orphelins Le 22 février 2013 à 18:07, par JULIEN SORGHO

    Salut je suis Burkinabé et j’exerce dans le développement du monde rural et je suis fier de faire la découverte de cette association qui œuvre pour sauver l’avenir des jeunes enfants défavorisés. En effet je pense jour et nuit à un tel projet pour aider les enfants de mon pays qui à l’instar des autres pays en voie de développement connait un faible taux de scolarisation et une population vivant dans la pauvreté.
    je souhaite avoir des partenaires pour m’aider à réaliser ce projet. je vous remercie et beaucoup de courage pour cette œuvre.
    mon mail est le suivant : julesorgho@yahoo.fr

  • Le parrainage d’ enfants très pauvres ou orphelins Le 22 février 2013 à 18:14, par JULIEN SORGHO

    Salut je suis Burkinabé et j’exerce dans le développement du monde rural et je suis fier de faire la découverte de cette association qui œuvre pour sauver l’avenir des jeunes enfants défavorisés. En effet je pense jour et nuit à un tel projet pour aider les enfants de mon pays qui à l’instar des autres pays en voie de développement connait un faible taux de scolarisation et une population vivant dans la pauvreté.
    je souhaite avoir des partenaires pour m’aider à réaliser ce projet. je vous remercie et beaucoup de courage pour cette œuvre.
    mon mail est le suivant : julesorgho@yahoo.fr

  • Le parrainage d’ enfants très pauvres ou orphelins Le 25 avril 2014 à 10:59, par amani

    bonjour je suis Béatrice Amani présidente d’ONG d’aide aux enfants et jeunes des quartiers pauvres et défavoriser en COTE D’IVOIRE. Nos actions vont surtout dans le sens de la scolarisation des enfants et surtout des filles victimes de toutes sortes de sévices et de maltraitance. Actuellement nous avons à notre charge plus de 100 enfants à scolariser pour l’année 2014-2015 et nous avons besoin d’aide de structures et organismes d’aides humanitaires, je signale que nous avons reçu l’autorisation du Ministère de l’intérieur de travailler avec un récépissé à l’appui.
    dans l’attente d’une suite favorable nous restons à l’écoute pour plus d’information à vous donner

  • Le parrainage d’ enfants très pauvres ou orphelins Le 25 avril 2014 à 11:05, par amani

    prière me joindre sur ces différents contacts : Amani Béatrice
    210 BP 2154 Abidjan 21
    beaamani@gmail.com /+22507621694

    • Le parrainage d’ enfants très pauvres ou orphelins Le 2 avril 2015 à 18:54, par Adogbagbe Micshael

      Tres chere Mr ou Mme
      je me presente Adogbagbe Micshael , charges des infos de cette association ( AJLB) association des jeunes leaders du benin ,en effet, notre association au long des ces dernières années a essentiellement mené des projets multimédia, incluant des jeunes (adolescents, jeunes ) et des moins jeunes . Cela a occasionné quelques voyages entre le nigeria et le togo , des expositions et des conférences dans les régions directement concernées. Nous avons alors pris des ’regards’ d’historiens, de spectateurs, de poètes, de photographes, de peintres ; Je voudrais par ce courrier mettre l’accent sur quelques-uns des enjeux les plus grands pour nous :
      1 la promotion et l’amelioration de la situation socio-economique et sanitaires des jeunes et des orphelin
      2 instruie la population paysanes sur les maladie sexuellement transmissibles et les bienfait du service Tic
      3 instruire la population paysanes sur l’importance de la scolarisation des filles
      4 mobiliser les jeunes sur l’abus de la drogues et du tabac
      5 porter une assistance materiel , financiere, en cas de deces ou autres manifestation
      Mais nous avons cette fois décidé de porté une aides aux enfant orphelin et de leure faires un peux jouir la joie qu’il ont deja perdu avant : non par passéisme ou par nostalgie, bien au contraire. L’idée est de faire portés une aides aux enfant orphelin et demunie dans toute leur actualité. scolarisation , loisir , nourriture etc., du point de vue "subjectif" des enfant eux meme ,l’enjeu au-delà de l’aspect distrayant de ce projet est de changer le regard des orphelin , de responsabiliser des jeunes en les initiant de façon originale à la richesse de leur patrimoine dans ses réalités d’aujourd’hui.
      nous sommes sises en afrique de l’ouest precisement au benin , vous verrer en pieces jointes quelque photo du groupe en pieces jointes pour plus de contacte
      tel : +22967711200
      voila mon mail : ajlb_benin@clubmenber.org