Accueil du site > Associations > Association Nantes à Brest Diégo Développement > Construire un partenariat pour une action de développement

Construire un partenariat pour une action de développement

jeudi 10 novembre 2011, par Diégo Développement

DIEGO DEVELOPPEMENT a pour partenaire l’ODRD - Organisation pour le Développement de la Région de Diego - à Madagascar une institution de microfinance classée IMF 1.

L’ODRD (Organisation pour le Développement de la Région de Diego-Suarez) est une institution de Microfinance de niveau 1. La création du volet micro crédit de l’ODRD a pour origine le partenariat noué depuis 2003 entre DIEGO DEVELOPPEMENT et le président de l’ODRD, M. Saïd MZE. Depuis l’ODRD , qui n’a qu’un seul bailleur de fonds DIEGO DEVELOPPEMENT, a su se développer et depuis l’an passé s’institutionnaliser en devenant une institution de microfinance reconnue par l’état malgache.

L’ODRD a pour vocation d’aider des personnes issues des groupes les plus pauvres des quartiers populaires de Diego-Suarez à développer de très petites entreprises individuelles.

Les personnes qui se présentent à l’agence de l’ODRD ne présentent aucune garantie. Aucun organisme financier de DIEGO-SUAREZ, ne leur accorderait le moindre prêt. L’ODRD les invite à se regrouper par trois dans un groupe solidaire. On constate en effet qu’un groupe aura une véritable dynamique à travers la tenue de réunion, la définition du rôle du responsable, la définition d’objectifs et de plans d’action pour leurs activités communes.

Le processus de micro crédit commence par une phase de formation pour acquérir le minimum nécessaire de compétences en matière de gestion pour apprendre à gérer une activité génératrice de revenus.(étude du marché, distinction entre chiffre d’affaires et bénéfice, emplacements pour la vente, tenue du cahier de comptes, gestion du crédit…)

C’est à l’issue de ces formations et après une évaluation du projet par les agents de crédit de l’ODRD, que les groupements bénéficient du premier crédit.

Le premier microcrédit, désigné « crédit probatoire », est de 128500 Ariarys (environ 50 €) et doit être remboursé par échéances dans les 6 mois. Ensuite si le remboursement s’est bien passé, il est possible d’obtenir d’autres cycles de crédit pour des montants plus élevés, jusqu’à 150 €, remboursables sur une durée de 1 an.

Les crédits sont majoritairement accordés aux femmes. S’ils ne permettent pas la création de PME, ils permettent aux emprunteurs de créer ou de renforcer leur propre emploi d’auto-entrepreneur.

Les crédits améliorent significativement la situation sociale du bénéficiaire qui peut ainsi satisfaire ses besoins de première nécessité comme la nourriture, l’éducation des enfants, l’aménagement de la maison ou la santé. On peut voir les résultats à travers les interviews qui sont mis en ligne sur le site de DIEGO DEVELOPPEMENT. http//www.diego-developpement.org

Les micros crédits ont donc un rôle essentiellement social.

L’ODRD a en novembre 2011, un nombre de 1000 crédits en cours, ce qui peut correspondre à la création ou à la pérennisation d’autant d’emplois.

Les institutions de microfinance, si petites soient-elles, doivent être gérées comme des entreprises.

C’est ici qu’intervient la notion de partenariat : l’ODRD n’avait pas la technique nécessaire pour développer une agence de micro-crédit. Par contre à l’association DIEGO-DEVELOPPEMENT il existe des compétences dans tous les domaines de la microfinance, comptabilité et contrôle de gestion, organisation de l’agence, gestion du personnel, analyse du risque, contrôle interne ...

Et donc DIEGO DEVELOPPEMENT en sus d’apporter les fonds qui sont utilisés pour le micro crédit à pu réaliser les formations pour le personnel et les adminsitrateurs.

Pour l’ODRD, la meilleure façon de réaliser l’objectif social, consiste à fonctionner de façon professionnelle . Ce que DIEGO DEVELOPPEMENT a pu apporter ne sont là rien d’autre que des principes de base en matière d’entrepreneuriat.

A l’inverse, rien ne se serait fait sans une équipe locale malgache ayant un lien très fort avec sa clientèle et son marché. Ainsi, les responsables de l’ODRD sont à l’écoute de la demande des femmes pauvres et savent mieux que quiconque adapter aux besoins locaux le micro crédit avec, souplesse et réactivité.

L’ODRD a également créé une seconde structure désignée DDM (DIEGO DEVELOPPEMENT MADAGASCAR) pour atteindre « les plus pauvres parmi les pauvres ». Cette seconde structure a pour mission de compléter la gamme de services financiers par des services d’éducation, et de scolarisation d’enfants.

L’ODRD à 5 salariés à temps plein tandis que DDM emploie 2 salariés à temps plein. De nombreuses personnes complètent le dispositif soit bénévolement (les 10 administrateurs de l’ODRD) soit moyennement rémunération (les mamans qui préparent les repas pour les enfants 3 fois par semaine, les personnes chargées de faire le soutien scolaire le samedi)

DIEGO DEVELOPPEMENT organise des conférences et débats pour expliquer les actions de développement et en particulier la microfinance.N’hésitez pas à nous contacter pour la mise en place d’une conférence y compris en établissement scolaire ou universitaire.

Pour renforcer le partenariat, nous avons besoin d’adhérents et de compétences. Si vous souhaitez partager l’action de solidarité de DIEGO DEVELOPPEMENT, vous pouvez devenir adhérent en écrivant à notre adresse mail : contact@diego-developpement.org

notre site : http://www.diego-developpement.com

infos portfolio