Accueil du site > Associations > AFEPS-Bretagne-Manche-Atlantique : Association francophone d’entraide et de (...) > Maroc : Renforcement des capacités linguistiques en français d’élèves du lycée (...)

Maroc : Renforcement des capacités linguistiques en français d’élèves du lycée Ibn Hazm à Fès

jeudi 29 novembre 2018, par AFEPS-Bretagne-Manche-Atlantique

Lors d’un précédent article du 8 juillet 2018 : "Maroc : Soutien à l’apprentissage du français à Fès " nous annoncions notre projet de renforcement des capacités linguistiques en français au profit d’élèves défavorisés du lycée Ibn Hazm de Fès.

L’objectif est de financer des cours de français auprès de l’Institut français de Fès pendant "les années lycée" : les élèves suivront 8 à 9 sessions trimestrielles de 40 heures afin de renforcer leurs capacités linguistiques en français, et ainsi améliorer leurs chances de réussir leurs études supérieures et leur insertion professionnelle.

J’ai profité d’un séjour à Fès où j’avais été invité à faire une conférence sur l’histoire de Fès dans le cadre du symposium "Énergie et Villes du Futur", pour faire le point sur notre action au lycée Ibn Hazm.

Le premier groupe de 20 élèves (Groupe 1) a commencé sa formation, à l’Institut français, le 2 juillet pour 3 semaines de cours (40 h) après les tests de positionnement effectués par l’Institut. Ces tests ont montré que plus de la moitié des élèves ont un niveau de français inférieur à celui qu’ils devraient avoir en fin de seconde.

Nous avons rédigé un questionnaire destiné à évaluer la satisfaction des élèves quant à la formation suivie à l’Institut. Tous souhaitent poursuivre les cours et être inscrits aux prochaines sessions. Ils signalent une amélioration de leurs capacités d’expression orale (tenir une conversation en français, faire une présentation orale) et sont en majorité demandeurs de plus d’oral et souhaitent participer à un groupe de théâtre (pratique du français, acquisition d’une meilleure aisance verbale, confiance en soi « gérer sa timidité »). La création d’un groupe de théâtre, animé par la professeure de français du lycée fait partie de notre projet, et devrait démarrer début 2019 ; l’Institut a donné son accord pour mettre des locaux à disposition. Les élèves ont amélioré leurs aptitudes à comprendre un texte écrit et acquis des connaissances en grammaire, conjugaison, lexique mais la rédaction d’un texte écrit leur semble encore difficile.

En octobre, les élèves ont repris les cours à l’Institut : 40 heures pour le trimestre d’automne. Les différents partenaires (Institut, Lycée, Association « les Amis de Marcel Vicaire », Afeps) ont renouvelé la convention pour les 4 sessions de 40h de l’année 2018-2019 (automne, hiver, printemps et juillet). Une nouvelle convention, en octobre 2019, permettra d’accompagner ces élèves jusqu’au baccalauréat de juin 2020.

Nos donateurs ont confirmé leur engagement de financement trimestriel jusqu’en juin 2020 nous permettant de poursuivre notre action.

Aujourd’hui le Groupe 1 (20 élèves au départ) compte 23 élèves (14 filles et 9 garçons). Nous ne prendrons plus d’élèves dans ce groupe : si des élèves démissionnent ils ne seront pas remplacés (nous payons les sessions par trimestre) et les engagements financiers des donateurs actuels seront reportés, pour la même durée, sur des élèves des futurs Groupe 2 et Groupe 3.

Rencontre avec le Directeur d’Ibn Hazm, la nouvelle professeure de français et les élèves.

- Le nouveau directeur du lycée soutient notre projet. Il a signé la convention pour l’année scolaire 2018-2019 et favorisera les rencontres au lycée avec les élèves et les professeurs concernés.

- La professeure de français en charge du Groupe 1 assurera avec une nouvelle professeure de français la sélection des élèves du Groupe 2. Nous avons rencontré cette enseignante pour lui donner nos critères de sélection des élèves. Nous avons convenu avec elle de ne démarrer le Groupe 2 qu’en avril 2019 (session de printemps) ; cela laisse le temps de sélectionner les élèves, d’évaluer leur potentiel pour suivre des études supérieures et de permettre à l’Institut de Français de faire passer les tests de niveau à partir de mars 2019.
- J’ai rencontré les élèves du Groupe 1 avec les deux enseignantes de français. Ils sont tous très motivés pour poursuivre les cours de l’Institut et sont satisfaits du contenu et du déroulement. Ils estiment que les cours améliorent leurs performances en français au lycée : à faire confirmer par leurs professeurs au lycée ! J’ai pu constater que certains – certaines surtout - s’expriment bien (voire très bien) en français. Deux ou trois ont manifestement davantage de difficultés .

Participation de nos amis marocains

Ils ont entrepris le parcours administratif pour réactiver leur association d’anciens élèves du lycée, association en sommeil depuis plusieurs années, et préparer une A.G. qui devra approuver la participation au projet de renforcement des capacités linguistiques des lycéens sélectionnés. Nous espérons que cela pourra se faire pour avril 2019.

Conclusion

Le Groupe 1 est sur les rails et fonctionne bien.

La prochaine étape sera d’élargir notre cercle de donateurs pour trouver les financements pour le Groupe 2. Peu importe le montant du don, appelé trimestriellement, nous demandons seulement un engagement sur une somme fixe, pendant 8 ou 9 sessions (avril 2019 - juin 2021) pour sécuriser le parcours de formation des lycéens. (Pour information le coût d’un trimestre est d’environ 120 € par élève)

Si vous souhaitez participer à notre projet vous pouvez contacter l’Afeps BMA : afepsbreizh@gmail.com

N’hésitez pas à transmettre ce courrier à toute personne susceptible de vouloir aider de jeunes marocains à renforcer leurs capacités linguistiques en français.