Accueil du site > Associations > AFEPS-Bretagne-Manche-Atlantique : Association francophone d’entraide et de (...) > Canal de Trung Lôc . Projet soutenu par le Conseil Général du Finistère et la (...)

Canal de Trung Lôc . Projet soutenu par le Conseil Général du Finistère et la Ville de Brest

vendredi 12 juillet 2013, par AFEPS-Bretagne-Manche-Atlantique

Nous avons communiqué à deux reprises sur ce projet de canal d’irrigation en Centre-Vietnam qui doit permettre aux paysans de Trung Lôc de faire une deuxième récolte de riz.

Les travaux ont maintenant commencé … après quelques péripéties qui ont entraîné une modification du projet initial sans en changer les objectifs et l’intérêt pour la population locale.

Courant mai 2013, lorsque les paysans commencent à creuser la tranchée, le Comité Populaire de la province Quang Nam interdit la poursuite des travaux au motif que le trajet prévu pour les 500 premiers mètres du canal est trop proche de la route : le tracé initial avait pourtant été défini par les services du Comité Populaire de la province. L’interdiction actuelle est donnée par le service « Réseau routier » de la province !

Ce service exige l’achat d’une bande de terrain de 2m x 500 m pour nous autoriser à construire le canal plus en retrait de la route. Nous refusons cet achat, le district de Qué Son également.

Nous fixons la date butoir du 15 juin 2013 pour qu’une solution soit proposée, à défaut nous abandonnerons le projet.

Un compromis est trouvé : la province autorise, début juin, le district de Qué Son à transférer le financement prévu pour le canal d’irrigation initial (hameau 15 de Trung Loc) sur un autre projet équivalent (hameau 17 de Trung Loc) dont le tracé passe dans les champs à bonne distance de toute route.

Les objectifs sont les mêmes :

- la stabilisation d’une population sur son territoire

- le renforcement de sa cohésion par des travaux en commun

- l’amélioration de ses ressources financières par la possibilité de faire une deuxième récolte de riz

- l’assiduité scolaire des enfants renforcée

- l’apprentissage d’une nouvelle technique de riziculture

La population concernée est un peu moins nombreuse « en bout de canal » (45 familles -au lieu de 53 - soit environ 210 personnes), les surfaces irriguées sont plus importantes (15 hectares, au lieu de 12). En fait, un nombre plus important de familles est concerné car les paysans situés sur le trajet du canal auront aussi accès à l’eau et pourront améliorer leurs cultures de manioc, cannes à sucre et cacahuètes. (Dans le projet précédent les 2/3 du canal n’étaient pas utilisés sur le trajet).

Comme précédemment le Comité populaire s’est engagé à fournir l’eau, à partir du barrage, en quantité suffisante y compris en tenant compte de l’irrigation des champs traversés.

Le canal est entièrement en terrain agricole ce qui ne rend pas nécessaire une fermeture complète avec regards de nettoyage (comme dans le cas d’un canal en zone habitée). La couverture est assurée sur environ la moitié de la longueur du canal par des plaques de béton amovibles, l’autre moitié est à « ciel ouvert ».

Le projet de nouvelle technique de riziculture proposé aux paysans du hameau 15, est accepté par ceux du hameau 17 et pourra peut-être même être réalisé plus rapidement : un des paysans du nouveau projet a suivi une formation de technicien agricole et souhaite expérimenter la technique.

Les travaux viennent de commencer : les paysans creusent la tranchée et l’entreprise de travaux publics coule le béton. Nous pensons que le chantier sera terminé pour le 15 août.

Le chantier est suivi pour l’AFEPS par notre interprète, investie depuis le début dans ce projet. Depuis le (faux) début des travaux en mai un ingénieur vietnamien supervise bénévolement leur déroulement et son aide a été d’une grande utilité pour renégocier les conditions d’intervention, refaire les plans et contrôler la qualité des prestations.

Un seul regret : l’ espoir déçu des paysans du hameau 15 de voir une amélioration rapide de leurs conditions de vie.

Nous avions sollicité une subvention de la Ville de Brest et du Conseil Général du Finistère pour nous aider à finaliser le financement de ce projet. Elles nous ont été attribuées et ont été déterminantes dans la réalisation de notre action. Nous remercions la ville et le département.

Nous proposons quelques photos : canal principal, en haut à gauche, qui alimentera en eau « notre » canal, champs traversés, tranchée, et travaux de coffrage.

infos portfolio